NEWS - Pierre Ragues
PIERRE RAGUES Official Web Site
Français English






24H du Mans


WEC 2019-2020
:
:
:


8 Heures de Bahrein - Bahrein
14 Décembre 2019


2019-10-06

UN WEEK-END DIFFICILE AUX 6 HEURES DE DE FUJI POUR PIERRE RAGUES ET SIGNATECH ALPINE ELF

Pierre Ragues et son team Signatech Alpine Elf ont terminé 11e au classement général des 6 Heures de Fuji, deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance (WEC), à l’issue d’une course difficile sur le circuit du Mont-Fuji.
 
En dépit de son niveau et de sa valeur, l’écurie n’a pu poursuivre la fantastique série de podiums qu’elle avait réussi à enchaîner jusque-là. Elle se classe en effet septième de la catégorie LMP2, n’étant jamais vraiment parvenue à trouver le bon rythme tout au long du week-end.
 
Pierre et ses équipiers Thomas Laurent et Andre Negrão se sont relayés comme d’habitude avec la même volonté de bien faire, cumulant à eux trois 106 tours des 4,563 km du Fuji Speedway lors des séances d’essais.
 
Après des qualifications particulièrement compliquées, la voiture s’élançait de la sixième place sur la grille, avec Pierre au volant de l’Alpine A470 N°36, espérant gagner des positions. Le Français a pris un bon départ ; il avait opté pour des pneus Michelin slicks, malgré la menace de gros nuages et quelques gouttes de pluie commençant à tomber. C’était un choix audacieux mais judicieux. Dès le premier tour, Pierre était en bataille pour la quatrième place.
 
Une intervention précoce de la Voiture de Sécurité a neutralisé les cinq premières minutes de course. Le reste du relais de Pierre s’est malheureusement trouvé altéré par des problèmes d’équilibre et un manque de motricité. Au premier arrêt au stand, l’équipe ajuste la pression des pneus dans l’espoir d’apporter de meilleures sensations à Pierre.
 
Au bout d’une heure, Pierre se retrouve impliqué dans un accrochage avec une Ferrari GT, dans le virage N°1, ce qui nécessite un passage par le box pour changer la suspension arrière. Là, les mécaniciens de Signatech Alpine Elf accomplissent à nouveau des prouesses en réduisant à 7 minutes le temps de leur intervention ! Mais l’Alpine, jugée responsable de l’incident avec la Ferrari, reçoit une pénalité de 5 secondes, à ajouter au prochain ‘’pit stop’’, lorsque Pierre cèdera le volant à Thomas Laurant, alors qu’il reste 4h15 à courir.
 
Thomas et André vont désormais assurer les relais jusqu’à la fin, parvenant à sauver une septième place forcément décevante, au terme d’un week-end décidément difficile.
 
Pierre : « Je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt : oui, je suis réellement déçu et frustré. J’ai pris un départ tout-à-fait décent et je pensais pouvoir gagner du terrain dans les premiers tours. Mais je ne me sentais pas à l’aise avec l’équilibre de la voiture ; je n’étais pas en confiance, et en plus nous n’avions pas assez de motricité. Le team a essayé de m’aider en ajustant la pression des pneus lors de mon premier arrêt, hélas une fois en piste je suis entré en collision avec une Ferrari dans le virage N°1. J’ai endommagé une bielette de suspension. J’en assume l’entière responsabilité ; c’était ma faute. J’étais sûr que la Ferrari m’avait vu, et quand je me suis rendu compte que ce n’était pas le cas, il était trop tard. Je suis sincèrement confus et désolé pour toute l’équipe, qui a été très pénalisée par mon erreur. Les mécaniciens, une fois de plus, ont fait preuve d’un professionnalisme formidable. Sept minutes pour réussir à faire ce qu’ils ont fait, c’est exceptionnellement rapide. Mais sept minutes de retard, c’était beaucoup trop à rattraper en piste. Mes équipiers, Thomas et Andre, ont pourtant tout donné, ils ont fait le maximum, se sont employés pour tenter l’impossible. Le résultat final est bien loin de nos objectifs, et tout ce que j’espère à présent, c’est me racheter à Shanghaï le mois prochain. »
 
6 heures de FUJI – Résultats
 
1.  #8 Toyota Gazoo Racing
2.  #7 Toyota Gazoo Racing                +33’’955
3.  #1 Rebellion Racing                        +2 tours
4. #29 Racing Team Nederland           +10 tours
5. #38 IOTA                                          +10 tours
6. #37 Jackie Chan DC Racing            +11 tours
7. #22 United Autosports                      +12 tours
8. #33 High Class Racing                     +13 tours
9. #42 Cool Racing                               +13 tours
10. #6 Team LNT                                  +14 tours
11. #36 Signatech Alpine ELF            +15 tours
 
Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC
 
Trophée des Pilotes LMP2
1. F. van Eerd : G. van der Garde               41 points
2. A. Borga / N. Lapierre                              33 points
3. A.F. da Costa / R. Gonzalez                    28 points
4. G. Aubry / H-P. Tung / W. Stevens          28 points
5. N. de Vries                                               25 points
6. A. Negrao / P. Ragues / T. Laurent       24 points
 
Trophée des écuries LMP2
1. Racing Team Nederland                           41 points
2. Cool Racing                                               33 points
3. JOTA                                                          28 points
4. Jackie Chan DC Racing                             28 points
5. Signatech Alpine Elf                                24 points
 





YACCO GROUPAUTO RAGUES GROUPAUTO GOSSELIN GROUPAUTO LEBOURGEOIS <h>TOP GARAGE></h2>/></a>
<a href=Auto Omnia Industrie Drivista BDESIGN JULIE TONELLI